Vous est-il déjà arrivé de fuir devant toute perspective de changement promis à un échec certain ? De redouter des événements où vous pourriez être exposée au regard des autres et à leurs critiques ? Ou d’être paralysée face à une situation qui ne vous était pas familière ?
Si vous vous reconnaissez dans une (ou plusieurs) de ces situations, alors vous avez probablement déjà ressenti cette émotion puissante que l’on appelle la peur.La peur, c’est un peu comme votre pire ennemie : elle ne vous veut pas du bien.
Au contraire, elle va tout faire pour maintenir enfermée dans votre zone de confort et pour vous empêcher d’évoluer…
Ce qui signifie que tant qu’elle sera là, vous ne pourrez pas être vraiment vous-même et vous réaliser. Triste réalité n’est-ce pas ?Rassurez-vous, il existe des solutions pour s’en détacher et lui accorder beaucoup moins d’importance dans votre vie.
Dans l’article d’aujourd’hui, je vous propose de découvrir 3 étapes qui ont fait leurs preuves et qui vous permettront de vous libérer votre « ennemie ». C’est parti !


Etape 1 : Comprenez vos peurs

La peur est avant tout une émotion qui survient pour vous avertir que vous êtes face à ce que votre cerveau va interpréter comme étant un danger, c’est-à-dire quelque chose qui risque de mal se passer et que vous voulez absolument éviter.Son rôle est donc de vous maintenir dans votre zone de confort pour vous préserver de l’échec et de la souffrance qui l’accompagne.

Ce qu’il faut savoir : La peur n’est qu’une projection de votre esprit : bien souvent, elle ne correspond pas à la réalité.

La prochaine fois que vous vous sentirez en danger, je vous invite à analyser ce qui se passe en vous : qu’est-ce qui vous effraye exactement ? Qu’imaginez-vous qu’il pourrait se passer ?
Identifier précisément ce qui vous angoisse peut vous aider à trouver des stratégies pour le contourner.

Etape 2 : Apaisez vos peurs

Comme nous l’avons vu plus haut, la peur peut se montrer très envahissante, au point de prendre le contrôle de votre corps tout entier (au travers de vos émotions) mais aussi de votre esprit (vous savez ce qu’on dit : une pensée négative en attire d’autres).
Elle va donc tout faire pour vous rappeler aussi souvent que possible qu’elle risque de surgir à tout instant. « La peur d’avoir peur » va finir par s’installer et vous ne réussirez plus à penser à autre chose.

Lire aussi :  7 moyens pour savoir si vous avez une faible estime de vous-même 
Personal Development Category (French)300x250

Ce qu’il faut savoir : Le corps et l’esprit sont étroitement liés : si vous vous sentez mal physiquement (et émotionnellement) alors vous le ressentirez moralement.
La bonne nouvelle, c’est que cela fonctionne aussi dans l’autre sens !

Je vous propose donc de réfléchir à la méthode qui vous convient le mieux pour évacuer le stress et vous concentrer sur l’essentiel : yoga, méditation, sophrologie…
En portant votre attention sur votre corps, vous aiderez votre esprit à se focaliser sur l’instant présent et à se détacher de vos peurs.

Etape 3 : Apprivoisez vos peurs

Ce qui rend la peur si vicieuse, c’est qu’elle réussit très bien à vous faire croire qu’elle a le contrôle de la situation et à vous éviter de vous confronter à une autre réalité que la vôtre (« je crois que cela va mal se passer donc c’est ce qui va arriver »).
En vous noyant sous une vague d’émotions que vous ne comprenez pas, elle ne vous laisse pas d’autre choix que de prendre vos jambes à votre cou… passant ainsi à côté de nombreuses opportunités de vous épanouir et de vivre pleinement votre vie.
Ce qu’il faut savoir : Derrière chaque crainte, il y a un besoin qui s’exprime et qui demande à ce qu’on le respecte : celui d’être soutenue, de se sentir libre, de se réaliser…
Vos peurs sont donc en quelques sortes de précieux indicateurs sur les valeurs que vous avez besoin de (re)placer au cœur de votre vie.En apprenant à les écouter, vous finirez par leur accorder moins d’importance et vous réussirez à poser un regard plus positif sur ce que vous vivez.
Generic Category (French)300x250
Article précédent Comment devenir plus optimistes ? Les 4 habitudes quotidiennes qui vont vous aider
Article suivant Psychologie positive : 10 bonnes raisons de pratiquer la gratitude