De jour en jour, de plus en plus de personnes se plaignent du mal qu’elles ont à se concentrer. Plusieurs facteurs ralentissent en effet cette fonctionnalité de votre cerveau. Il s’agit principalement de la pollution professionnelle attentionnelle. Votre milieu professionnel est l’endroit où vous avez le plus besoin de vous concentrer. C’est pourtant là que le taux le plus important de difficultés de concentration s’exprime. Pour cause, le téléphone, les collègues, les courriels, internet… Rien ne vous épargne. Votre cerveau fait plusieurs choses à la fois et a ensuite du mal à faire une synthèse. La méthode ABC peut vous permettre de réguler cette situation.

Quel mécanisme sous-tend la concentration et de quelle manière peut-il être altéré ?

La concentration est l’une des facultés les plus importantes de votre cerveau. Elle se mesure en termes de degré d’attention qu’a une personne pour une chose. Ainsi, le cerveau se focalise sur la chose objet de l’attention et, avec un peu d’effort, la concentration peut être maximale. Il suffit de pouvoir se consacrer uniquement à cette chose.

-
-

Il va alors sans dire que, quand on parle de difficulté à se concentrer, on fait référence à notre incapacité à nous focaliser sur une chose précise. Le cerveau ne pouvant traiter qu’une chose à la fois, on ne peut pas parler de défaillance s’il est question d’inattention. Or, nous avons constamment besoin d’être concentrés. Que ce soit pour le travail, pour la conduite, pour regarder un film, la concentration est essentielle.

La concentration peut donc être modifiée ou biaisée par des facteurs internes et externes. On peut noter, à titre d’exemple pour les facteurs internes, les pensées qui nous occupent l’esprit, les émotions qui nous redirigent sans cesse vers elles, le froid, la faim, etc. Les facteurs externes peuvent renvoyer aux bavardages des autres, à une musique qui nous plaît ou pas, à notre ordinateur, à une source de bruit, etc. Il en va de même pour plusieurs autres facteurs qui nous empêchent de nous concentrer.

Ces facteurs, qui viennent nous distraire, empêchent alors le cerveau de se concentrer sur une chose particulière. Malgré votre envie d’y arriver, s’ils sont trop nombreux ou qu’ils attirent toute l’attention de votre cerveau, ce sera peine perdue. Ce qui reste à faire est donc de travailler cette fonction de notre cerveau pour l’amener à être plus active. Cela peut se faire par la méthode ABC.

Qu’est-ce que la méthode ABC ?

Plusieurs méthodes naturelles (autres que les stimulants artificiels qui nous sont prescrits) peuvent nous permettre de travailler notre capacité de concentration. Parmi elles, des chercheurs ont établi une méthode dite « méthode ABC ».

La méthode ABC aiderait les personnes qui la pratiquent à rester en état de concentration plus longtemps. Elle vous apprend à amener le cerveau à focaliser son attention sur la chose qui nécessite de la concentration. Cela vous évite de vous en détourner. La méthode ABC consiste en 3 étapes toutes simples.

  • 1re étape de la méthode ABC: cette étape vous incite à prendre conscience, de prime abord, du choix qui vous est donné. Il s’agit de décider entre refouler l’élément de distraction et continuer à focaliser votre attention sur votre objet de concentration.
  • 2e étape de la méthode ABC: ici, cette méthode vous recommande de respirer profondément puis de vous consacrer une minute. Cette minute servira à faire le vide dans votre esprit, de sorte que ni la distraction, ni l’objet de la concentration ne vous occupe.
  • 3e étape de la méthode ABC: cette dernière étape vous amène à faire définitivement un choix. Vous pouvez définitivement choisir de rester concentré ou choisir tout simplement de suivre l’élément de distraction.
Lire aussi :  10 conseils pour créer du temps en utilisant des astuces de psychologie

La méthode ABC pour améliorer votre concentration

Contrairement à ce que vous pensez, prendre sur soi afin de faire la différence entre la distraction et la compétence vous aidera à mieux délibérer un choix. C’est le but de la méthode ABC. Elle amène votre cerveau à faire un effort pour synthétiser ce qui s’y passe. Vous devez donc vous habituer à suivre ces étapes pour obliger votre capacité de concentration à s’améliorer.

Vous prendrez ainsi conscience de vos objectifs prioritaires et vous pourrez faire la part des choses au moment de vous concentrer. Vous serez d’ailleurs plus motivé que d’habitude. Le cerveau n’atteint pas forcément la vitesse de concentration que vous souhaiteriez dès le départ. Mais, à force d’exercices, la vitesse monte et vous vous sentez plus concentré pour accomplir votre tâche.

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui nous confronte de plus en plus à une difficulté de concentration. C’est donc à nous de faire la part des choses en aidant le cerveau à assurer sa fonction. Sans concentration, on n’arrive à rien. Que ce soit dans la vie de tous les jours ou pour un projet particulier, la concentration est primordiale.

Source : Harvard Business Review

Article précédent 5 façons de rendre votre maison plus positive
Article suivant Comment gérer son temps grâce à 10 conseils efficaces