Seul peut critiquer celui qui est prêt à aider – Abraham Lincoln

 

Il existe certaines expressions qui sont ancrées dans la conscience populaire mais qui, une fois utilisées, ne sont pas très agréables à entendre. Par exemple, le fait de recevoir un « Faites le plus simplement, idiot », n’est pas très agréable à entendre quand on veut donner son avis. Pourquoi rabaisser quelqu’un en le traitant d’idiot après lui avoir fait une critique ? Ce mot est tellement vexant que, même quand il est suivi d’autres paroles sensées, celles-ci ne sont plus prises en compte. Aussi, dès qu’on entend le mot « critique », même s’il s’agit de « critiques constructives », cela suggère à la personne contre qui ce mot est dirigé que quelque chose ne va pas dans sa manière de faire les choses.

Ce genre de paroles a tendance à nous indisposer. On peut cependant se demander pourquoi il est si difficile de changer cette mauvaise habitude linguistique. Sommes-nous tant à l’aise dans notre manière si désagréable de faire des critiques ?

-
-

En tout cas, le présent article se propose de changer cette façon de faire. Voici donc quatre étapes à suivre pour faire des critiques constructives avec tact.

Quatre étapes pour cultiver la douceur dans ses propos et comportements

Pourquoi ne pas essayer de se concentrer à la fois sur l’aide que nous voulons apporter ainsi que sur l’optimisme ?

1— Soyez gentils

Être généreux et gentil veut dire que l’on se rend tout au moins compte que chacun de nous fait des efforts pour faire de son mieux dans ce qu’il fait à un moment donné. Cela consiste à reconnaître le mérite de chaque personne. Il faut donc savoir montrer à chacun qu’il dispose d’un talent particulier pour faire telle ou telle chose.

2— Concentrez-vous sur les bonnes choses

Vous devez pouvoir mettre en exergue les bons aspects de la réalisation d’une personne. Cela permet d’atténuer, un tant soit peu, le côté négatif et réprobateur des critiques. Si vous n’arrêtez pas de mettre en exergue les aspects négatifs d’une personne, cela ne vous mènera à rien. Le but d’une critique doit être normalement de permettre à la personne qui la reçoit de s’améliorer en vue de faire mieux la prochaine fois. Mais si vous ne faites que ressortir ses points négatifs, cette personne se fermera au lieu de s’ouvrir aux appréciations comme cela se doit.

3— Montrez du respect !

Essayez de respecter l’étincelle de créateur que chacun porte en lui. Personne n’est meilleur que tous les autres. Nous avons tous en nous cette étincelle de créateur. Vous devez donc essayer de la respecter au maximum. Ne restez pas limités à ce que vous avez sous les yeux, élargissez votre point de vue. Essayez au maximum de ne pas vexer l’amour propre et l’ego de la personne à qui vous adressez votre critique.

Lire aussi :  Le bien-être au travail : un sujet d'actualité

4— Parlez pour vous-même

Ayez une approche courtoise concernant la manière dont vous voyez les choses. Si vous pensez que vous auriez fait mieux, vous pourriez commencer en disant :

« Je vois que vous avez le contrôle de la situation. C’est bien. Mais de mon côté, j’aurais plutôt opté pour quelque chose d’un peu différent… »

Bien sûr, si vous avez une autre technique d’approche, tout aussi courtoise, vous pouvez l’utiliser. L’exemple donné n’en est qu’un parmi tant d’autres.

Ceci dit, essayons maintenant de revenir sur les deux expressions dont l’exemple a été pris au début et d’y intégrer les notions vues ci-dessus.

  « Faites-le plus simplement mon(ma) cher(chère) »

Ne pensez-vous pas qu’utiliser mon cher au lieu de stupide est beaucoup mieux ? Bien entendu, si vous n’avez pas envie d’utiliser cette expression, vous pouvez en utiliser une autre. Il existe tellement de mots pour être aimable dans le dictionnaire !

« Commentaires constructifs »

Des commentaires constructifs, des critiques constructives. Vous remarquez également la différence, n’est-ce pas ? La première expression est beaucoup plus courtoise, plus ouverte. Elle laisse la place à une discussion intéressante entre  »l’émetteur » et la personne sujette au commentaire.

Comparativement à l’expression « critique constructive », l’expression « commentaire constructif » est beaucoup plus respectueuse et claire.

Ainsi donc, il faut retenir que, pour faire des critiques de manière à ce que celles-ci ne soient pas vexantes, il faut pouvoir maîtriser le mieux possible la nature du vocabulaire employé . Il faut être le plus courtois possible, montrer du respect pour le travail de l’autre. Il faut également mettre en exergue les bonnes choses, beaucoup plus que les mauvaises et également être gentil. Cela permet à la personne qui reçoit les critiques de se sentir à l’aise et de prendre en compte toutes vos remarques plutôt que de penser que vous n’êtes là que pour le rabaisser.

Commencez à améliorer votre manière d’apporter vos avis par rapport aux autres et notre société n’en sera que meilleure !

Article précédent Pardonner pour libérer son âme
Article suivant 5 conseils pour apprendre à aimer son corps